Lancement de la Campagne Universelle (CU) MILDA 2019

Les gouvernements sénégalais et gambien ont officiellement lancé à Keur Ayib (Sénégal) la Campagne Universelle (CU) conjointe de distribution de 11 millions de moustiquaires imprégnées à longue durée d’action (MILDA) afin de combattre le paludisme. Une première coopération mondiale du genre pour la distribution synchronisée de MILDA entre deux pays.

Le paludisme est une maladie de santé publique dont le vecteur principal, l’anophèle femelle, ne connait pas de frontières, il apparaissait donc impératif de trouver une stratégie commune efficace. La Gambie et le Sénégal matérialisent ainsi leur engagement à mutualiser leurs forces pour combattre le paludisme dans les régions transfrontalières, où le taux de transmission reste élevé. C’est un élément clé de l’accord signé entre le Fonds Mondial et les deux pays en décembre 2018 dans le cadre de l’initiative sénégalo-gambienne d’élimination du paludisme.

L’objectif de la CU est d’assurer la couverture de 100% des couchages habituels en MILDA des zones ciblées et d’amener au moins 80% de la population générale de ces zones à dormir sous MILDA en 2020, avec comme slogan « Toute la famille, Toute l’année, Toutes les nuits (3T) ».

Intervention des autorités locales

  • Le chef de village de Keur Ayib a magnifié la collaboration entre les deux pays en rappelant l’historique de la création du village et des liens étroits avec la Gambie de tous les temps.
  • Le maire de la commune de Medina Sabakh, a salué cette initiative commune de combattre le paludisme, et au-delà a souligné l’urgence pour sa commune de disposer d’un centre de santé.

Intervention des Partenaires Techniques et Financiers

  • Docteur Lucile Imboua-Niava, représentante de l’OMS au Sénégal (tête de file des Partenaires Techniques et Financiers – PTF) a soutenu que la collaboration transfrontalière constitue une base propice à la lutte contre le paludisme. Expliquant en substance que les frontières sont bien souvent les dernières poches de résistance du paludisme lorsque les pays frontaliers n’ont pas réussi à réduire simultanément la menace. Elle a encouragé le Sénégal et la Gambie à collaborer à un stade précoce afin de réduire significativement la période d’élimination.

L’Initiative du Président des États-Unis contre le paludisme (PMI) et le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme ont combiné leurs efforts en étroite collaboration avec les programmes nationaux de lutte contre le paludisme du Sénégal et de la Gambie afin d’optimiser les ressources financières et techniques pour soutenir la planification, la coordination, la mise en œuvre et la supervision conjointes de la campagne.

  • La représentante du coordonnateur du PMI s’est réjoui de l’aide que le PMI apporte aux pays à mener des efforts conjoints comme celui-ci.
  • Nicolas Cantau, Directeur régional Afrique de l’Ouest du Fonds Mondial, a défendu que mettre fin aux épidémies et vaincre le paludisme nécessite des efforts agressifs et des solutions innovantes. M. Cantau a salué le chemin novateur que le Sénégal et la Gambie ont entrepris, convaincu sans nul doute que c’est un exemple dont la région et le monde vont tirer parti.

Intervention des ministres de la Gambie et du Sénégal :

Les ministres en charge de la santé de la Gambie et du Sénégal respectivement Ahmadou Lamin Samateh et Abdoulaye Diouf Sarr ont dans une déclaration conjointe insisté sur le fait que la collaboration transfrontalière était l’un des moyens les plus sûrs de vaincre le paludisme dans la région et partout en Afrique.

  • Ahmadou Lamin SAMATEH a pour sa part estimé que cette cérémonie de lancement de la distribution massive de MILDA en 2019 exprime le niveau d’engagement des deux pays en faveur de l’initiative de lutte contre le paludisme. Ahmadou Lamin SAMATEH de rappeler que les vecteurs du paludisme et les parasites ne reconnaissent aucune frontière, et que ce n’est que par des efforts conjoints et collaboratifs que nous pourrons éliminer le paludisme dans les deux pays.
  • Abdoulaye Diouf Sarr a souligné le fort engagement du Sénégal et de la Gambie dans le cadre d’un partenariat dynamique à éliminer complétement le paludisme à l’horizon 2030. A son tour, Abdoulaye Diouf Sarr a félicité l’aboutissement des efforts conjoints à travers cette campagne synchronisée de distribution de MILDA par la volonté des deux pays à mutualiser leurs moyens en vue de mettre fin à ce fléau.

Le CCM du Sénégal a été représenté à la cérémonie de lancement par :

  • Pr Mouhamadou Guelaye SALL (Président du CCM)
  • Mahamadou BALDE (Suivi Évaluation / SP CCM)

Quelques chiffres clés :

Variable Sénégal Gambie
Population 2019 16 212 010 2 100 568
Régions et Districts 14 régions, 77 districts 6 régions
Incidence du paludisme pour 1 000 habitants, 2017 25,94 34,1
Prévalence du paludisme chez les enfants de moins de cinq ans <1% 0,4 %
Cas de paludisme confirmés, 2017 349 540 69 931
Décès imputé au paludisme, 2017 284 54
% Ménages avec au moins un MILDA 78% 79%
% Enfants de moins de cinq ans ayant dormi sous un MILDA la nuit précédente 54% 62%
% De la population ayant accès à un MILDA (1 moustiquaire pour 2 personnes) 65% 65%
Campagne de cette année

Distribution basée sur 1 moustiquaire pour 2 personnes

Total 10,1Mio de MILDA

MILDA par source:

·  Fonds mondial : >4Mio

·  PMI : 3,5Mio

·  BID : 2Mio

·  OMVS : >0,5Mio

Total 1,2Mio de MILDA (achetés par le Fonds mondial)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code